article1

Le poids des mots, le choc des photos

.

bruel liveQui a le droit ? de Patrick Bruel.

Moi qui aime bien Patrick Bruel (plutôt en tant qu’acteur que chanteur d’ailleurs), je suis un peu déçu. Pourquoi ? J’ai l’impression qu’il fait du cinoche dans le poker et qu’il joue la comédie en chantant. Et dans la vie, alors, c’est du bluff ?

.

Extrait du titre ci-dessus.

« …tu meurs de soif ou bien tu bois les bulles ! »

.

Cette phrase prononcée avec tant d’amour et de conviction par Patrick est juste « énormissime » ! Et reflète à 100% le poker. J’ai presque l’impression de me relire. Sauf que si j’avais écrit ces paroles, c’eut été de l’humour noir mat, au 3ème degré… Et à propos de la jeune génération poker on-line !

Ce qui est triste et sordide, dans tous les jeux ou sports d’argent, c’est que 80% des compétiteurs crèvent de soif (ou de faim), 1 joueur lambda lèche la bulle… Et que les quelques élus qui pourraient déguster leur Mumm Cordon Rouge ou leur Cuvée Dom Pérignon,  se l’envoient à travers la figure !

 

 rosberg_champagne

Rosberg, Bruel ou Nadal, même combat. Tradition oblige !

.

 

.

pmbParis Match commence fort, très fort. Fautes d’orthographe à foison ! Je me demande si la Rédaction en Chef emploie toujours des correcteurs typo ou se contente de relecteurs occasionnels ? Sinon, voir Bruno

Allez, entrons de suite dans le vif du sujet. Je poserai les questions à Jumbo*. Souvenez-vous ! Nordine Bouya, l’homme qui n’a jamais dit ou écrit la moindre allégation sans preuve et qui n’a jamais été attaqué pour la moindre diffamation. Il va nous dire sans arrière pensée ce qu’ils pense des mots prononcés par Bruel et Kool Shen, rapportés par Paris Match. Comme Nordine le dit, « Je ne suis pas populaire, je ne suis pas chanteur, mais au moins, je m’y connais en poker. Depuis 10 ans, j’ai étudié ce milieu, j’ai joué des EPT, des WPT avec « les plus grands », à une époque où les joueurs les plus médiatiques comme : Messieurs Hairabedian ou Ktorza étaient encore à leurs affaires, mais certainement pas dans le poker.  Bonne lecture ! »

* Jumbo : mémoire d’éléphant. Ancien surnom de Nordine au poker.

 

INTERVIEW DE NORDINE BOUYA par Janluk.

.

bruel coupJanluk : « Coups de poker« , une nouvelle édition de ton livre. Une nouvelle couverture avec la photo de Bruel et des chapitres consacrés au « champion ». On dirait pratiquement une déclaration : amour vache ou guerre ? D’autre part, on parle dans certains milieux, d’une réaction à venir (voire en cours) par voie de justice de la part du chanteur-acteur ? Y crois-tu ? »
Nordine Bouya : « Je ne sais pas… Sincèrement, je ne demanderais que cela. Pourquoi ? Sûrement pas pour vendre mes bouquins : pour cela, la FNAC et les autres s’en sortent très bien. En fait je ne demanderais que cela, car procès signifierait débat contradictoire, donc des questions et enfin des réponses. A ta place, Janluk, je ne miserais pas trop là-dessus, car Bruel n’est ni fou ni suicidaire. Il ne souhaite pas attirer les projecteurs sur lui (dans ce contexte), et encore moins sur sa Room. Qui se ressemble s’assemble…
dsk2Comme son ami DSK, il poussera le vice jusqu’au bout.
Janluk : « Nordine, pourquoi m’as-tu appelé alors que le 15 mai, je lève le pied, je lâche « l’affaire » ? 😉 😉 😉 
.Nordine Bouya : « Lol, tu en as une petite idée. Pour tes 60 ans, cadeau : je vais le redire ! Parce que personne n’aura les couilles, demain, de se dresser contre une grosse room ou une « personnalité » comme Bruel ! Et de rapporter mes propos sans les modifier ! »
Janluk : « Merci, je vais faire de la pub pour mon site sur Paris Match »
Match : « Patrick Bruel a remporté une épreuve du championnat du monde de Las Vegas en mai 1998″. 
Janluk : « Alors Nordine : mensonge, contre-vérité ou dégagement en touche ? Qu’en penses-tu ? Lol ou pas lol ?
Nordine Bouya : « Triple LOL… Le bracelet c’était du Limit. Avec une centaine de joueurs. Attention, je ne dis pas que c’est un bracelet en carton. Tes lecteurs comprendront facilement ce que je veux dire. Malheureusement, le grand public ne connait pas les subtilités du poker ni l’ingéniosité de la communication et de la médiatisation qui en est faite… On y reviendra tout à l’heure.
Janluk : « Je ne pige pas :  ni cérémonie, ni photos, ni vidéos de cet évènement  poker 1998 : as-tu une réponse à apporter ? »

 

vieil_appareil_photoNordine Bouya : « Peut être que Nicephore Niépce n’était pas né en 1998, date du WSOP Las Vegas « qu’il aurait soit disant gagné ». Plus sérieusement, j’ai un début de réponse mais seuls les initiés, les« gens du poker » savent de quoi je parle. Si le poker était vraiment un sport, il y aurait eu un podium, des remises de médailles, or, argent, bronze. Là, rien n’est immortalisé. Et à l’inscription, ni licence ni Fédération, ni qualifications, ni certificats médicaux. Juste une entrée ; payée en billets verts. »
Match : « Joueurs de poker émérités, le chanteur Patrick Bruel etc… »
Janluk : une coquille chez Paris Match ? Cela arrive. Un kilo de coquillettes, c’est un plat de nouilles ! Reprenons. Alors, un joueur émérite ce Bruel ?
Nordine Bouya : « J’ai déjà joué contre lui. Émérite, au niveau de ses dépenses, certes. Émérite sur le plan marketing, sans doute. Quant à son jeu… Il est tellement lisible. Seul son portefeuille envoie les jetons. Je ne discerne ni stratégie ni tactique dans son jeu. Tiens, un exemple parmi 100 autres : il y a 8 jours à Monaco, la presse s’est fait l’écho d’un ITM de 93 k€. Bravo Patrick. Mais quand il s’inscrit juste après à un 25 K€ avec rebuy ? Pourquoi n’y a-t-il jamais un journaliste pour écrire qu’il a (peut être) « redégueulé » ses 100 k€ en quelques heures. Voilà la perversité de la communication poker. Les profanes, les jeunes non joueurs ou non avertis, continuent de n’y voir que les paillettes et sont de fait pervertis.
Match : « Le poker est une activité chronophage. C’est son plus gros défaut. Mais je ne suis pas addict. » P. Bruel.
24Nordine Bouya : « Chronophage mais pas addict ? Ce n’est pas la même chose ? Allons allons, quand le poker on line notamment vous prend tout votre temps, votre énergie et vous incite à fumer (entre autre) pour continuer, ce n’est pas de l’addiction ? Chronophage signifie que le temps vous dévore tout cru. Donc vous ne travaillez plus. Si je calcule bien, 98% des joueurs sont perdants. Rappelez-vous cette citation du patriarche, Monsieur Isidore Partouche : « Le seul moyen de gagner au casino ? Achetez-en un ! » Ou comme Bruel (être actionnaire d’une Room.) » Par conséquent cette dépendance engendre quoi ? La ruine de votre famille, de votre situation et plus grave encore, vous dirige petit à petit vers des chemins que vous n’auriez jamais songé à emprunter. Comme c’est néfaste pour lui, (Patrick Bruel  le reconnait), il fait jouer les autres. Le marketing est organisé de telle façon que le public ne puisse pas comprendre la perversité de ce système.
Match : « Votre meilleur titre ou souvenir ?
Patrick Bruel : « Je pense spontanément à mon titre de champion du monde à Las Vegas en mai 1998. »
nordine-bouyaNordine Bouya ? « Re LOL. Le Limit est une variante « sécurisée » qui lui va très bien et qui l’empêche de pousser tous ses jetons. Il le sait, tous les pros le savent. Tous ceux qui l’ont approché le savent. C’est le grand secret de tous les Polichinelle du poker ! Et quand bien même, en avalant tout cru les contre-vérités du chanteur, comme le dit si bien Mike Caro, « Quand on est champion du monde de poker, c’est qu’on était là au bon moment et à la bonne place ! » Mais ce n’est pas le cas de Bruel ! L’épreuve reine, c’est le NL TH. Encore une fois, l’appellation « champion du monde de poker » est surfaite, ne signifie rien ! Cette image d’Épinal ne sert que le marketing poker. D’années en années, ce sont des inconnus qui empochent le titre. Il n’y a pas une discipline sportive au monde où c’est comme ça. C’est comme en boxe : jamais un poids coq n’ira se vanter d’être champion du monde. En revanche, il accrochera sa ceinture dans sa salle de sport ! »
Janluk : « Tu n’ignores pas que j’entends des tas de trucs, dans tous les milieux. (Y compris celui de Bruel, comme tu le sais). J’ai ouï dire que le bracelet de Patriiiiick était en carton ? 
Nordine Bouya : « Je n’étais pas à Vegas en 98. Mais j’ai de bons copains de l’ACF qui y étaient. Si tu entends par là  :
1. Que Bruel était dans les three left, oui j’ai entendu cela aussi.
2. Que Bruel a dealé en laissant l’argent et en prenant le bracelet ; oui, on me l’a rapporté aussi.
3. Que Bruel communique sur un titre de champion du monde toutes catégories, en occultant l’information principale, c’est à dire que c’est un bracelet (non pas « facile ») mais néanmoins mineur. Qui, de surcroit, aurait été dealé ! Oui, je l’ai souvent entendu, mais à voix basse. »
lancer_piece« Maintenant, le poker n’étant pas un sport mais un jeu d’argent, pourquoi pas ? Le seul truc qui cloche, qui est malhonnête, c’est de mentir par omission. Donc entre les propos rapportés par Paris Match qui sont erronés et les mensonges ou « oublis » de Bruel, comment un gosse de 18 ans qui veut apprendre le poker, peut-il s’en sortir ? Et encore, dans cet article, je ne parle pas du Net, qui est totalement surréaliste et inconscient des 2 côtés. Et Patrick Bruel continue de pleurer en chantant : « Qui a le droit de faire ça à des enfants, qui croient les grands…. »

.

Ci-dessus, photo du lancer de pièces. Un sport ou un jeu d’argent, d’adresse et de hasard ?

 

Match : « Êtes-vous un joueur gagnant ou perdant ? Réponse de Bruel : tout ce que je peux révéler, c’est qu’en 25 années de pratique, j’ai dû terminer une saison en solde négatif. »
Nordine Bouya : « Totalement invérifiable. Voire improbable. C’est, de plus, l’archétype du discours de tous les joueurs de poker qui se « mythonent » eux-mêmes ! C’est encore de la publicité mensongère, du grand Bruel ! La semaine dernière, à Monaco, combien a-t-il dépensé en rebuy ? Qui veut ou peut répondre ? J’imagine qu’il a un service de presse qui lui rapportera ton article. Ne compte pas qu’il te réponde. La polémique, surtout contre toi et moi, lui ferait du tort. Il le sait. Crois-moi Janluk, je préfère m’y connaître que d’être connu ! C’est d’ailleurs pour cela que personne ne relève mes défis ou mes propositions de débats !

Patrick-Bruel-Te-Mentirai

Bruel : « ... J’ai beaucoup joué sur Internet, mais depuis que je suis actionnaire de Winamax, ça m’est interdit et je ne vais pas aller jouer sur un site concurrent. Internet est une super école qui permet de jouer beaucoup de mains en un temps record. »
Nordine Bouya : « Il a déjà joué sur son site comme tout le monde le sait, sous le pseudo P14… Il utilisait il y a peu encore, ce compte avec les wameurs pour faire des vidéos, mais avec les précautions d’usage élémentaires ! »
Janluk : « Concernant l’évolution du poker ? »
Nordina Bouya :« Quand on joue 5.5. vs A.Q. à tapis sur un 10K€ avec rebuy, ce n’est plus du poker, c’est une bataille de RIB… Donc les mains sont de plus en plus faibles, la technique s’appauvrit. Il n’y a plus de technique quand on fait ça en début de tournoi !! Agressivité = moyens financiers. Adrénaline = manque de patience, accumulation de frustrations. J’ai suivi beaucoup de tournois de Bruel ; à chaque fois (ou presque) qu’il fait tapis, il est « derrière »… Ou alors, il joue très mal (l’un n’empêche pas l’autre) : regardez sa finale EPT 2007, sur une chaine appropriée. Triple LOL. 

.

Match : « votre rêve de joueur ? »
Bruel : « Gagner le Main Event de Las Vegas, c’est le plus beau tournoi au monde. Aujourd’hui, il réunit 9000 joueurs pendant 6 jours. Mon meilleur résultat là-bas ? 27 ème en 1996.

.

pino

.

Énorme !

Nordine Bouya : « Si en 1996 il était 27ème, cela voudrait dire qu’il ne s’appelle ni Bruel, ni Maurice Benguigui mais Monsieur Jeffrey Burdsal. Il n’est pas dans le palmarès Hendon Mob. Alors, ou Hendon Mob a fait une erreur… ou Bruel est un vilain menteur ! »
Janluk  : « Zut, mon idole a donc menti à Paris Match ? Il s’est peut être trompé d’année ? Non, après vérification, il n’a aucune place référencée de 27ème ; ni à Las Vegas, ni à Perros Guirec !  Pas grave Bruel, détends-toi. Mike Matuso lui-même (détenteur de plusieurs bracelets) le répète à l’envi : « N’importe quel trou du cul peut gagner un bracelet (Traduction intégrale, désolé du gros mot). Alors, Patoune, ne te presse pas d’en être un… LOL »
Nordine Bouya : « Je le répète encore une fois, sans qualifications, sans licence,  ma grand -mère, votre grand-mère peut éliminer Bruel ou Phil Hellmuth. Bien sûr, j’exagère, mais pas tant que cela. La seule chose avec laquelle je suis d’accord avec Bruel est la suivante, je cite le chanteur, extrait de Paris Match » :
Bruel : « A niveau égal, le plus riche l’emporte puisqu’il peut remettre la main au porte-monnaie pour rester dans la partie. Las Vegas ? C’est (elle est belle celle-là) cet univers m’est donc familier. Il ne me choque pas. »
Nordine Bouya : « Oui Patrick, merci. Facilité de remettre la Visa dans le distributeur, mais drame également. J’ai connu dans ma vie de joueur, 3 personnes qui ont très mal fini. Prison, suicide, faillite. A cause du poker. Chacun son vice, chacun sa passion mais : informer, prendre conscience, arrêter de désinformer sont des nécessités pour le poker de demain. Le poker n’est pas un sport mais un jeu d’argent, où le plus riche gagnera contre les petits. Et un jour, le plus riche se heurtera à un plus riche qui le mangera. Un petit, peut certes, devenir riche, mais il a de grandes chances de tout reperdre. Et redevenir petit, cela, c’est terrible. Ainsi est recréée la chaîne alimentaire de toutes les faunes existantes. Sauf que la race humaine n’est pas guidée par la nécessité, mais par l’égo et l’envie. Ces défauts, typiquement humains, détruisent bien sûr le spécimen qui en est pourvu. Mais malheureusement, je songe avec tristesse à tous les dommages collatéraux qui sont irréversibles. »

.

PATRICKBUENOdéchets bueno

.
.
.
.
.
.
.
Les ordures sont parfois triées, parfois non. Ci-dessus, un ancien joueur pro et l’ardoise laissée en terme de déchets à Limeil (94) !

.

On prend les commandes, on stocke au lieu de détruire en incinérant, on flambe et on se détruit… Nous avons tous réglé sa dette malodorante : coût pour le contribuable, 20 M d’€. La masse d’ordures est plus impressionnante que la pile de ses jetons ! Dommage direct en l’occurrence pour lui (prison), indirect pour les siens, collatéraux pour nous, contribuables !

« J’ai fait une finale WPT, des EPT, 2 fois la Grande Finale de Monaco : le vainqueur m’a sorti en 2008 à la bulle alors que j’avais bien joué et malgré des milliers d’heures en cash game. Le tout sans être une seule fois sponsorisé. Je parle avec l’autorité que me confèrent mes échecs et mes réussites, comme disait à peu près Hemingway. L’exemple de ce joueur, qui jouait en high stake à l’ACF, est très parlant. Il possédait une entreprise de retraitement de déchets. Alors que ses affaires allaient à vau-l’eau, qu’il était en liquidation judiciaire, il continuait de monter des jetons. (voir les 2 photos suivantes). Les joueurs pros qui ont connu le sponsoring total et qui sont remerciés des rooms auront tous beaucoup de mal à s’en remettre, eux aussi. Il leur manquera les sensations, la reconnaissance, « la gloire »… Et beaucoup tenteront, par des astuces ou des montages financiers, à recouvrer leurs frissons d’antan. Je les plains, car ces dizaines de joueurs en France, ces centaines de joueurs au monde ont réellement besoin d’un sevrage. Wait and see ! »

.

.

jésus.
.
« Le magazine Poker52 vient de faire un classement des personnes ayant compté pour le poker en France. J’ai ri… Un peu comme ce classement américain en 2010, où on retrouvait les patrons des sites de poker en tête ! Lederer, Ferguson, Scheinberg. Quelques mois plus tard, le FBI recherchait activement ces 3 gugusses. Voilà mon Janluk, c’est aussi cela le poker ! Mais nous, en France, cocorico… On a Patriiiickk ! Bonne continuation ! » N. Bouya.

Extrait de conversation : le poker ne sera jamais un sport. C’est un jeu d’argent et cela ne changera jamais. Les joueurs qui s’aguerrissent ont besoin d’argent, de reconnaissance et de pigeons.

En live, ce sont des pigeons d’argile.

On line, des pigeons d’Arjel ! 😉

PS. Pour la nouvelle édition du livre, Tablerase.fr offrira 10 livres aux 10 premiers commentateurs de mon interview, sur son site. 😉