De l’apogée au crépuscule des

semi-démiurges* de la promo poker !

 

fermeture marketluck« Capri, c’est fini » Hervé Vilard

 * Semi-démiurge : donc, quart de dieu ?

 

prosper-masquelier-318700Annonce FB de Prosper Masquelier :

 

« Bonjour à toutes et tous,

Tout au long de ces deux années, vous avez été très nombreux à vous divertir grâce aux jeux que nous vous avons proposés. MarketLuck a ainsi offert plus de 2 Millions d’euros en bons cadeaux, et a pu récompenser des milliers de joueurs lors de ses promotions spéciales. Ces lots n’auraient pas été possibles sans la participation de nombreux partenaires (Wonderbox, TheKase, Partouche, Uncle Jean’s), mais surtout, sans la présence de l’enseigne GiFi qui s’est montrée extrêmement généreuses pour le plus grand plaisir de l’ensemble des joueurs MarketLuck. Nous espérons qu’une grande majorité de joueurs ont trouvé de quoi s’amuser et gagner pour se faire plaisir, ou faire plaisir à ses proches.
L’équipe MarketLuck vous remercie pour votre fidélité et votre bonne humeur toute au long de ces mois vécus ensembles.
Nous vous souhaitons encore beaucoup de plaisir et bonne chance jusqu’au Mercredi 10 Avril 2017, date à laquelle nous arrêtons l’offre de jeu publique définitivement. D’ici là vous pourrez à nouveau jouer aux tables de poker avec le chat, nous contons sur vous pour rester respectueux et cordiaux entre vous. »

 

Nous n’avons pas voulu corriger les fautes d’orthographe (encore moins les barbarismes ou solécismes) de ce communiqué, désirant par dessus tout le restituer in extenso. Je les ai surlignées en bleu. C’est mieux…
En revanche, Tablerase.fr comprend mieux une chose désormais : à force de confondre contes et comptes, Prosper ne vit plus dans la réalité de la France de Bercy, mais dans le monde des contes d’Andersen.

 

andersen

 

Je ne vais pas me répéter en disant « Je l’avais dit… » il n’y a qu’à vous replonger dans la lecture des articles de 2014/15/16… Ils ont pompé mes idées, Ginestet est rattrapé par ses affaires, Masquelier (quant à lui) les précède toujours de quelques longueurs…
MDR de savoir que la dernière opération médiatique et le chèque devant être remis à la SPA n’a pas ému les foules. Alors ? Qu’en est-il ? Le fameux chèque est-il resté dans les tiroirs du sempiternel siège social de Masquelier, de MyPok-Joa-Wembley-Gifi-andCo ? Il semblerait que Médiapart ait eu raison de la grande famille, de la « secte » Ginestet – Masquelier – Partouche**… Bah, quelques milliers de joueurs se sont « régalés » en jouant gratuitement chez Gifi et en récoltant des bons d’achat. Soyez rassurés ! C’est Gifi qui a gagné in fine. Car quand on sait qu’un euro dépensé en ramène 15 à la grande famille…Imaginez qu’un euro offert ne vaut que 0.5 cent. Et que, lorsque Prosper annonce fièrement 2 Millions d’Euros offerts, cela ne signifie en aucun cas 2 Millions d’Euros remis 😉 
séguélaEt quand ce pauvre Prosper essaie de faire un effet de manches à la Séguéla, en offrant 35 Millions d’Euros pour les 35 ans de Gifi, il ne sonne pas l’hallali de la bête qu’est le client, mais le glas pour l’empire de Monsieur Ginestet ! En dépit du fait que les 35 Millions n’existent que sur des bilans « tronqués »… pour le moins !
** « … les liens PARTOUCHE/GINESTET existent à travers des sociétés offshores cachées dans des paradis fiscaux, dans lesquelles apparait GINESTET personnellement et au travers de son prête-nom permanent… »

 

paradis

 

Capri c’est fini disait Hervé Vilard ? Il est bien évident que la rime était trop tentante. Gifi c’est fini signifie que le poker gratuit chez Gifi, c’est fini. Quant à Gifi, les reporters de Médiapart, entre autres, s’occupent de leurs scoops Ginesto-Partouchiens activement. Là n’est pas notre problème.

____________________________

 

Les Gipsy Kings vont chanter « Gifi c’est fini », au pied du château multicolore de Monsieur Ginestet. Nul doute que les rats quittant le navire toujours en temps et en heure, les partouchiens ont déjà vendu les idées d’un autre blogueur à un autre gogo 😉 Les marchands de biens sont déjà à l’affût de l’ex tour d’ivoire…

chateau-gifi

1. – J’avais écrit à Patrick Partouche, lors de l’affaire Ichaï, que la pub était une affaire de professionnels, pas de copains, fussent-ils de la famille… Résultat, près d’un million d’euros de déficit. Sur un coup, un seul !
2. – J’avais expliqué à Prosper, lors d’un déjeuner que je lui ai offert, de mémoire en octobre 2015 au Citrus Étoile, (photographies non publiées à sa demande), que la communication promotionnelle n’était pas un business qui s’inventait. Je lui ai rendu hommage dans un article, dans lequel je lui suggérais de continuer à avoir de grandes idées…mais de les faire valider, puis gérer, par de vrais communicants. Et de vrais gestionnaires. Peine perdue. Soit, et que les affaires vous rattrapent tous les deux, voire tous les trois ! Bonne continuation.