Dans un précédent article, on a lu que demain, les I.A. « se taperont » n’importe quel joueur de poker.

Aujourd’hui, on peut être certain qu’une Marine ou un Manu se tapera la France entière au mois de mai !

 

presid

 

Ceci dit, il n’est pas improbable que ces derniers fassent moins pire en étant ne serait-ce qu’un tout petit peu plus vertueux que les Nicolas ou les divers François… Mais qui sommes-nous donc pour les juger ? Question souvent posée par les contradicteurs habituels… Simplement des électeurs mais surtout, des non-candidats. Ce qui nous permet d’affirmer que nous sommes de bons citoyens et en second lieu (puisque nous n’entendons pas diriger notre pays) que notre qualité citoyenne nous permet non seulement d’envoyer qui l’on veut au « château », mais aussi de le critiquer, voire de le virer si d’aventure, nous n’étions pas satisfaits de ses services après élection. Voilà qui nous sommes.

 

Pourquoi un coup de poker ?
L’évidence des faits. Ces deux candidats, Madame Marine Le Pen et Monsieur Emmanuel Macron n’ont jamais eu, jusqu’à présent, d’autre ambition que de faire partie du paysage politique médiatique français. Aujourd’hui, les hasards de la vie politique font que ces deux « seconds couteaux » de la scène se retrouvent au coude à coude pour un virtuel second tour ; le HU final* d’après les sondages et surtout, selon notre bon sens. Et puis, un bon vieux coup de poker vaut mieux qu’un mauvais coup d’état… Les partis en place depuis 60 ans, (l’establishment dirait le vieux père de Marine), ont failli à leur tâche. Les hommes, tous les hommes sauf un (le Général de Gaulle) se sont remplis les poches et ont rempli celles de leurs familiers et de leurs débiteurs en tous genres. De Pompidou à Hollande.
* Pour arriver en HU, le buy in était, pour chaque joueur, de 16 851 000 € avec un rebuy  à 22 509 000 € pour le second tour. De quoi faire pâlir d’envie le One Drop de M. Guy Laliberté.
Alors la question que nous finissons tous par nous poser : et pourquoi ces deux « gugusses » ne feraient-ils pas mieux ou moins pire que leurs prédécesseurs ? Inquiets ? Même pas peur !

 

marine-le-pen-afp-photo-thomas-samson-1487281052macronIl y a des garde-fous !
Pour les français qui se rongent les sangs en murmurant : « Macron, c’est la chienlit assurée, il n’a pas de programme. Marine, c’est la réouverture des camps de la mort »… Lol. Rappelons à ces français que les garde-fous sont solides, tout comme ceux des States, lesquels empêcheront Donald de jouer à Disney World ou au Kriegspiel avec de « vrais pays ». Et puis en vérité, qui pourrait détourner le lit des rivières de diamants mieux que ne le fît Giscard ? Ou organiser de faux attentats ou un meurtre à l’Élysée mieux que Mitterrand ? Giscard me direz-vous, avec Robert Boulin ? Soit.

 

Parler des Chirac, Sarko ou Hollande, avec leurs casseroles remplies d’argent frais détourné à des fins personnelles serait mesquin. Jamais Manu ou Marine ne pourront en faire autant. Tout d’abord, parce que des verrous ont été posés par les médias populaires et traditionnels. Deuxièmement, parce que l’enrichissement personnel ne peut plus être, à l’aube des années 20, un but en soi pour un futur Président. Même si l’appétit vient en mangeant…

 

chiracCopains comme cochons…

 

Tous les sondages et pronos sont faux !
Regardez quelques exemples simples :
– l’Open d’Australie : les deux vieux (Nadal et Federer) sont en finale après avoir battu tous les jeunes premiers. Federer gagne après 6 à 8 mois de repos forcé !!
– Le Portugal s’impose en finale de l’Euro 2016 de football. Tant mieux pour moi, je ne joue que les fortes cotes 😉
– Ne parlons pas de l’élection de Donald Trump…

 

disney_064

 

Bref, les grands partis exclus du second tour après les défaites successives des Valls, Fillon, Juppé et les intentions de vote déplorables du candidat socialiste dont je ne me rappelle pas le nom… Restent Marine et Macron ! What else ? Les réactions franchouillardes et populaires françaises qui voient Marine Le Pen avec un couteau entre les dents (rappelez-vous les 4 ministres communistes nommés après le 10 mai 81**), la panique provoquée et concertée par les médias, (ennemis devenus peu à peu héréditaires des forces ou des partis de la droite nationaliste) tout cela fait donc que les reports de voix verront l’ex-ministre de F. Hollande, l’ex Président noté par une majorité de français comme le plus nul Président de la Vème République, Monsieur Macron, élu au second tour. Par hasard, par dépit, par dégoût !
** Charles Fiterman, Anicet Le Pors, Marcel Rigout et Jack Ralite qui avait dit : « …Et puis, il faut bien dire que notre arrivée faisait peur à certaines personnes, qui voyaient déjà les chars de l’Armée rouge sur les Champs-Élysées ! »

 

Macron : la voix royale par des chemins vicinaux…
Alors, puisque Marine gagne aux points mais perdra(it) sur un délit de « sale nom de famille », qui est donc ce jeune Macron ? Un jeune quadra du sérail, comme on en fait tant. Ni pire ni mieux. Semi-brillant bien sûr. Prépa littéraire à H.IV (tiens, un point commun !), ENA puis la voix royale, méconnue de la plupart des français : l’IGF. D’où sortent tous les dirigeants depuis les années 80, tous les copains de la gauche gauche en passant par la gauche caviar, le Marais salant, la droite et l’extrême droite. « Que des potos » comme on dit dans le poker. D’ailleurs, juste un clin d’œil à l’auteur d’un livre sur le poker, ce Macron aura bénéficié d’un ou deux sacrés coups de poker ! Merci Fillon et merci le grand vide dans les rangs du PS !

 

Si les énarques nous écoutaient…
On pourrait leur écrire un petit vade-mecum du bon sens populaire :

– les vieux gaullistes, c’est fini. Depuis la défaite de Chaban Delmas, cela ne fonctionne plus. Regardez le score de Juppé par rapport à celui de Fillon. Et ne citez pas Chirac en exemple, il s’est fait élire en quittant le vieil appareil UDR…en 74 et en se faisant un nom, une réputation qui l’ont fait élire…20 ans après, en 1995 !

– Les écologistes perdent leur temps et l’argent des contribuables, donc notre argent en présentant des candidats aux présidentielles. L’écologie n’est pas un parti économico-politico-etc… L’écologie est une nécessité. Et l’écologie n’a pas de couleur politique. En fait, chaque parti devrait se doter d’une faction écologique et d’un programme, d’un volet spécifique. (J’avais, en 1976, proposé à Jacques Chirac de créer cette tendance au sein du RPR : soit se doter d’une branche qui se serait appelée le RPvert par exemple. Lettre morte…)

– Renvoyer les Partis Extrêmes à leur étiage serait simple si tous les partis libéraux, démocrates et/ou républicains intégraient à leurs programmes les quelques notions véritablement utiles et nécessaires, au lieu de picorer celles-ci sans en avoir l’air au moment des élections.

– L’égo des politiciens est encore plus sur-développé que celui des joueurs de poker 😉 !! C’est pourquoi les gouvernements d’union nationale ne fonctionnent qu’au sortir des guerres ou au moment de l’inéluctable débâcle politique qui précède ces mêmes guerres. Donc, en temps de paix, laissez tomber !

– Les guerres fratricides, entre centristes et partis de droite modérée, ne cesseront jamais. D’où, de temps à autre, la victoire éclatante, formidable d’un parti socialiste moribond le reste du siècle. Pour les avoir vécues de l’intérieur, seuls les ex-gaullistes (UNR, UDR, UDVème, RPR) et les centristes (des radicaux, sociaux démocrates au républicains indépendants ou non) sont capables de faire élire un candidat de gauche plutôt que de céder un siège à un cousin germain de « droite », mais n’appartenant pas au même Parti :) MDR…

– Dernier point : « ils » ont créé des primaires pour mettre en avant un candidat. L’exemple de Fillon, (qui va faire battre la droite modérée en se maintenant contre tous les sondages), prouve qu’il devrait exister aussi des « referendum de recours primaires » afin qu’un candidat soit retiré d’office, quand il n’a pas le bon sens élémentaire de le faire de lui-même. Ego mal placé oblige ! Parce qu’un pékin moyen comme Fillon, fut-il énarque ou sur-diplômé en tout, n’est et ne restera qu’un tout petit bonhomme, comparé à la France et à ses enjeux. Un tout petit homme qui a perdu la tête, par orgueil et avec la rage d’être battu avant la bataille qu’il aurait peut être (sans doute) gagnée. DSK l’a bien fait. FF mérite une fessée pour l’aider à redescendre sur terre, afin qu’il cède de lui-même, la place à un futur vrai Présidentiable. Mais cela, au parti des anciens gaullistes, on ne sait pas faire !

En parlant de bouquin, ma bible depuis 20 ans : « Les intouchables » par Ghislaine Ottenheimer. Vous y lirez le pourquoi de certaines choses qui vous ont toujours échappé, à propos des Alain Minc, Jacques et Bernard Attali, des chefs de cabinets ministériels, des ordres de préséance définis selon le rang de sortie de l’IGF, etc…

intouch