La Bretagne à Vegas, c’est tous les 4 ans à peu près !

Comme la Coupe du Monde de football.

.

arna ret

Arnaud (Fournez35000) Fourel

.

Cette fois il n’est pas du Finistère. Le challenger est du Morbihan. Originaire de Rennes. Comme Antoine Saout, Arnaud a fait les mêmes rêves, est animé par les mêmes passions, dévoré par les mêmes démons : ses performances on line sont considérables, jusqu’à l’obtention de son buy-in de 10.000 $ for Las Vegas. Quelques années après Antoine, Arnaud (Fournez35000) Fourel se présente dans le désert du Nevada avec la tête dans les étoiles, certes, mais les pieds sur terre ! Enfin sur le sable brûlant ou le marbre glacial des palaces de cette oasis du jeu.

 

vaness arnaudArnaud à Dinard en compagnie de Vaness’ : Maison du Bluff 4

.

Arnaud s’est échauffé à Paris, Monaco, a décliné le Maroc par raison et pour se remettre en selle (on line), après une éclipse volontaire de 6/8 mois. Les sommes gagnées dans l’intervalle sont telles, qu’il semble indécent, (sauf en MTT), de les citer ! Fournez35000 a testé les méthodes de Christophe Ducrot et Abou sy à Dinard, à la finale de la Ligue… Puis de Vanness’ et Gladys. Il m’a confié avoir retenu le meilleur de chacune et chacun d’entre eux…  promettant d’en tirer (entre autres ;)) la quintessence. Je vais lui poser quelques questions à bâtons rompus ou à brûle pourpoint, comme il veut… Bref, en vrac !

.

Janluk : « Première question. Arnaud, préfères-tu le climat marocain de la MdB4 ou l’air vivifiant de Bretagne pour réviser les annales (j’ai dit annales) de ton Main Event de Las Vegas ? »

.

gladys2marion dinard
.
.
.
.
.
.
.
.
.
JLB. Alors Arnaud ?
ARFF. (ARnaud Fournez Fourel) : Dinard, bien sûr ! :) SDPC Dinard un jour, SDPC Dinard toujours ! Je suis et ai toujours été un fidèle.
JLB. Et en terme de « coaching ? Je sais que tu es un « good coach on-line », mais laquelle des ces très belles joueuses de poker aurais-tu hypothétiquement choisie pour être toi-même coaché en live ?
Marion-Nedellec_portrait_w858ARFF. J’aurais choisi l’expérience de Marion et son ami Olivier. Mais en cette occurrence (de coaching-poker-fiction), j’avoue opter pour la nano-Pandore, fraîchement naturalisée bretonne, aussi jolie que ses copines Vaness et Lilly, mais plus bretonne et plus fantasque… Rajoutons les lunettes de Dédé du SDPC Dinard sur son petit pif bronzé au Chambertin + sa tête de mort bounty (offerte pas Nicolas Blaise de CustomPok), la différence est faite ! LOL. Gladys, c’est un tout ! Un package super sympa, sourire inclus ! Donc, réponse, j’aurais choisi la nano-Pandore rouquino-blonde (comme tu l’appelles gentiment, Janluk !)
JLB. Blague à part, je sais pour avoir contacté avec l’Amiral***  nos amis du CG de Bretagne et les grands media et industriels du Grand Ouest, que tu ne partiras pas vraiment tout seul ?
ARFF. Comme tu le sais très bien, je ne peux pas en parler, tout juste l’évoquer ! Ce que tu viens de faire… Donc la réponse est dans ta question 😉
logowinamax-officiel8JLB. Le package te semble-t-il bien conçu par Winamax ?
ARFF. Pour l’instant, agréablement surpris. Une petite chose quand même, le contrat et les signatures inhérentes à celui-ci sont longs à arriver. D’où l’impatience de mes conseils et amis. Mais tout va bien jusqu’ici. Par exemple, quand Wina dit « Je vous envoie quelques polos et Tshirts », c’est un wagon qu’ils envoient par Colissimo ! Ce qui est normal aussi. Avec 40° à l’ombre et 10 jours sur place, si tu ne peux pas te changer, tu ne ressembles plus à rien et tu joues dans de mauvaises conditions. D’où le manque de pratique de certaines marques, qui ne se rendent pas compte des réelles conditions « de travail » des joueurs. CQFD.
JLB. Au niveau poker, tu arrives le 5 ou 6 juillet. Juste après Independance Day. Tu vas t’emmerd… ?
ARFF. C’est précisément pour cela que mes amis travaillent sur l’accompagnement de cette expédition : avions, hôtellerie, téléphonie, listing des copains présents, restauration et sides. On ne part pas avec un buy-in solo en poche ! Il faut des biscuites : pour consolider l’attente et rentabiliser la visibilité des marques que nous accompagnons à Las Vegas. Sinon, quelle angoisse et perte de temps !
Alors oui, côté sides, un choix s’impose. Je te le confierai lors de votre prochaine interview, fin juin. (La veille de mon départ en quelque sorte). Une chose reste sûre, je n’oublie ni mes amis, ni ceux qui m’ont fait confiance. C’est une vraie aubaine, une opportunité que j’aimerais partager avec tous ceux qui me suivent depuis des années ! Merci à tous.
DRAP BZHGood luck et bon courage, requin armoricain !

Breiz Atao !

.

.

.

 

 SDPC family ! sdpc family