cloche de bateau

.

.

« On n’écrit pas parce que l’on veut dire quelque chose, mais parce qu’on a quelque chose à dire »

FS Fitzgerald.

.

.

Aujourd’hui, je n’ai plus rien à dire. Ou presque. Sur le poker du moins. Quoique… Le 15 mai, jour de mes 60 balais, je lève le pied. Ouf, diront certains. Que dis-je ? La majorité de mes lecteurs ! Deux années de blog. Deux années très enrichissantes à tous points de vue. « Demain il y a 60 coups qui vont sonner à l’horloge, je regarde et je m’interroge » disait J.G.
Je vais aller me faire pendre ailleurs, d’accord, mais je suis certain qu’il m’arrivera encore d’écrire sur Table rase. Pour mon Club, la Ligue, des vrooms, des amis, des clients. Pour d’autres ou pour moi…  Sur commande. Ou quand les zôtres n’auront pas les cacahuètes de traiter certaines actualités. Ou quand vous tous, aurez envie de parler d’un sujet ?

.

Jak 2L’armée, la pub, le show-biz, la gastronomie et les grands vins, les trotteurs et le poker. Six vies, deux points communs.

1. Courir à côté des étoiles. Jamais après. A côté ! Sans jamais vraiment ni pouvoir, ni vouloir les atteindre, les connaître et les comprendre. Sauf exceptions.

2. Dépenser votre temps et votre argent sans compter, avec les mêmes thuriféraires, les mêmes suceurs de roues, toujours fauchés comme les blés. Incapables de régler une note de resto ou de parler d’autre chose que de leur dernier « bad beat ». Sauf vous, bien sûr, lecteurs fidèles que je n’ai jamais eu le plaisir de rencontrer !

Amusant de constater également comment, dans cette dernière expérience, on peut faire l’unanimité en si peu de temps.

.

yvesExemple : un mois après avoir commencé mon job gratos pour Pokerpost, je faisais déjà l’unanimité. Yves Hallague lynché par la communauté poker et ses amis. J’ai pris sa défense et on me le ressert encore, en public ou en privé. Je ne regrette rien et je pense mot pour mot ce que j’ai écrit. Unanimité donc contre l’auteur de l’article, un Janluk inconnu genre « de quoi j’me mêle«  et unanimité pour Ebuzzing, qui hisse Pokerpost (mon patron en carton), à la première place des blogs « jeux d’argent ». A l’époque où il y avait 100 blogs. Aujourd’hui, 25… Lol. Une collaboration « frugale » pour moi, mais fructueuse pour le blog. ( 😉 )

.

pinoSix mois après, j’écris que JJ Ichai est un gros menteur et Patrick Partouche un contrefacteur et un voleur. Silence de la presse et des pros. Habituels bavardages des forums. Et nombre de MP pour dire « Bravo, mais surtout, tu ne parles pas pas de moi… ». Unanimité contre moi. En contre partie, Ebuzzing hisse Table rase à la première place en chocolat. Cela fait « vomir » une blogueuse ! Pas grave, c’est son lot quotidien. Et six mois plus tard, les amis de Peter Pan restent dans leur caca. Bien sûr, je n’avais pas tort, mais c’était plus par salubrité publique que pour faire du buzz que j’ai pris pour cible l’éponyme.

.

l_arnaque_3838_north_584x0Six mois plus tard, j’attaque bille en tête et preuves à l’appui une figure très sympathique du poker franco-corse : (avec et grâce à Nordine Bouya). Levée de boucliers de presque tous les pros français, lesquels défendent l’homme qui bénéficie de surcroit, « D’un délit de très bonne gueule ». L’orage passe… Comme par hasard, l’éponyme est encore dans le coup. Dès le mois de février/mars, soit 1 à 2 mois après la publication de l’article et de mon interview (en ligne sur You Tube) de Nordine, les uns et les autres avouent que « Ouiiiii, c’est pas bien ce qu’ils ont fait, mais fallait pas le dire, etc… » Aujourd’hui, je les ai tous rencontrés. Tous unanimes, tous acquiescent, mais dans un silence quasi religieux. Je dois avouer que la Team Wina a pris ses responsabilités en rédigeant un communiqué. Pedro Canali et Nico Lévi en tête. Longue vie à RankingHero.

.

DSCF3857Petit mot pour les jaloux qui disent que j’ai fait cela pour le buzz. Moi je dis : « Sans être journaliste, j’ai fait le boulot d’un journaliste, mais en moins bien. ». Alors, à ce moment là, il y a toujours un crâne d’œuf pour dire : « lol, Janluk, tu ne vérifies même pas tes sources, t’as dit que Ronan était mort. Donc t’es pas un journaliste. » Alors je répondais (avant, maintenant je ne dis plus rien) « Hé oui Monsieur l’anonyme, le SMS que j’ai eu venait d’un tél de M. L. J’ai juste mis 2 lignes sur FB, moi ! Mais c’est un blog d’infos du midi de la France qui en a fait un article ! Je ne le cite pas, il est timide et susceptible. De plus, je suis humorialiste-poker, j’adore allumer des feux de papier. Un feu Ronan de plus ou de moins 😉 Je se suis pas journaliste, alors je m’en bats les burettes de vos réflexions… ».

.

« Mon esprit est le con flasque d’une putain, susceptible de s’adapter à n’importe quelle partie génitale ». 
FS Fitzgerald.

.

jacques-seguelaJ’ai, depuis des années, toujours soutenu que la véritable intelligence, c’est le pouvoir d’adaptation. Aujourd’hui, j’en suis persuadé. Plus qu’avant. Un camarade blogueur (Jérôme) me disait en substance que mes titres attiraient les vues comme la lumière attire les papillons de nuit. Un autre excellent blogueur a écrit un jour que « c’était trop facile qu’un ancien « pubeur » soit blogueur… ». Ben voyons, et c’est trop facile aussi pour un chanteur d’emballer des gonzesses, le cancer guérit du cigare, c’est la faute aux américains, etc… Ce que je voudrais dire, c’est que c’est très difficile de tenir la route, son tout petit cap, face à 90% de sites, blogs ou magazines,  haineux en tous genres et jaloux de tout crin et de toutes espèces. Ils vous renient le droit de continuer d’écrire, tout en attendant le prochain article avec impatience. Essayez ? Vous verrez !

.

DSCF2835C’est hard d’être Jankule, un fils de pub ou Table naze. C’est pas facile d’être dès le lundi un réac ou un facho, le mardi anti-sémite ou anti-musulman (au gré des articles) , puis d’être le mercredi, tantôt bleu roi, bleu-vert ou bleu marine. Enfin d’être le jeudi midi le « suce-boules » de PMU puis un profiteur (le soir même) d’une autre Room. En fin de semaine, le vendredi, un moyen/bon rédacteur ou un primaire qui ne sait pas aligner 2 phrases sans faire 2 fautes de syntaxe. Bref d’être tout et son contraire, donc : un personnage de scène, pour un blog créé de toutes pièces, personnage en toile qui s’appelle Janluk.  C’est dur de dire la vérité qui dérange, de l’écrire et de la signer. De garder la tête haute. Je l’ai fait, même si de temps à autres, je poussais le bouchon trop loin, excès dû au harcèlement dont j’étais l’objet mais que j’avais, en toute connaissance de cause, provoqué. Non sans raison d’ailleurs. Bon, je suis un provocateur, soit ! Je n’en veux à personne de m’avoir insulté (ou du moins, d’avoir insulté mon personnage). Dommage simplement pour ces gens-là.  Ils ont montré leurs limites… Quelques 500 articles après, donc, ce ne sont pas les sujets qui manquent, non ! C’est l’envie de continuer…
Décidément, j’aime beaucoup ce terme (inventé pour la circonstance) « d’humorialiste-poker ».
Mes 10 titres qui ont le plus choqué ou plu, (peu importe), donc attiré de lectures.

.

1. Yves Hallague. Le talent, l’honnêteté en plus. (Mes débuts chez Poker Post)

2. Salut les pros. La vie est belle ? (Mes débuts chez Poker Post)

 

« Table rase ? Shocking ! »

 

3. Touche pas à ma France Zerbib. La France, on ne l’encule pas !

4. Hé, Tarik Ramadan ! Un petit poker avec Benoit XVI ? 

5. Dis, JJ Ichaï, pourquoi tu mens ?

6. Patrick Partouche, au nom de la Loi… 

7. Mathieu Leboucher, la vilénie faite homme.

8. Partouche et MyPok, les rooms en carton…

9. Ktorza et les langues de putes.

10. Le poker est une chose trop importante pour la confier à des Rooms.


 

Mes rencontres ? Oui, Dieu merci, j’en ai fait de belles.
Ma main fétiche ? 2.7. o. Par amour des causes perdues. Par amour des grosses cotes.
Ma phrase préférée : « Quand je vois dans un jardin public, la pancarte pelouse interdite, … j’écris : pourquoi ? »

.

.